Nigeria : protestations contre l’augmentation des tarifs de l’électricité

Lundi dernier, à l’échelle nationale, les syndicats ont organisé des manifestations pour exprimer leur désaccord face à ces récentes augmentations.

 

Après l’augmentation du prix de l’électricité, les syndicats du Nigeria ont orchestré des manifestations lundi 13 mai sur tout le territoire pour protester. Composés principalement de fonctionnaires, ces syndicats ont organisé des rassemblements devant les bureaux des services publics d’électricité dans les grandes villes. Ils exigent que les autorités reviennent sur ces augmentations de prix qui ont exacerbé la crise du coût de la vie dans le pays. « La commission a approuvé une révision des tarifs de 225 nairas soit 93,32 Fcfa par kilowattheure à partir d’un maximum de 68 nairas par kilowattheure … pour un peu moins de 15 % de la population des clients de l’industrie nigériane de l’approvisionnement en électricité », avait déclaré Musiliu Oseni, le vice-président de la Commission nigériane de régulation de l’électricité (NERC), le mois dernier.

Les travailleurs protestataires ont exprimé leur frustration devant la persistance des coupures d’électricité malgré l’augmentation des prix. En effet, le pays possède une capacité de production électrique installée de 12 500 mégawatts, mais seulement environ un quart de cette capacité est effectivement utilisé. En conséquence, une part importante de la population ainsi que des entreprises dépendent fortement de générateurs coûteux qui fonctionnent au diesel. Joe Ajaero, le président du Congrès du travail nigérian, l’organisme qui supervise les syndicats, a déclaré aux journalistes à Abuja, la capitale, que : « le pays ne peut pas continuer à augmenter les tarifs de l’électricité. C’est la raison pour laquelle les membres des syndicats sont venus souligner l’opinion des Nigérians à ce sujet ».

Lire aussi: Vie chère : La hausse des prix suscite la grogne au Benin

En avril, les tarifs de l’électricité ont plus que doublé pour certains consommateurs. Le gouvernement a supprimé une subvention à l’électricité des consommateurs afin de réduire son coût de 2,6 milliards de dollars, environs 158.000 milliards de Fcfa. Le kWh est donc augmenté de 157 nairas. Une décision qui fait l’Etat économiser au moins 788 millions de dollars cette année selon les autorités. Ce choix s’inscrit dans une série de mesures prises par le gouvernement du président Bola Tinubu pour réduire les coûts, alors que le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, fait face à une diminution de ses revenus due à la baisse des investissements et au vol chronique de pétrole.

Sonia Feugap