Nigeria : l’effondrement d’une mosquée fait plusieurs morts

Le bilan fait état de dizaines de décès et de blessés. Les recherches se poursuivent pour extraire des décombres les personnes qui s’y trouvent encore.

Des dizaines de personnes ont perdu la vie dans l’effondrement d’une mosquée au quartier Papa Ajao dans l’état de Lagos, au Nigeria ce dimanche 26 mai. La catastrophe est survenue alors que les fidèles étaient en plein culte. « Des corps ont été retirés des décombres. Il y a quelques survivants, mais ils sont blessés », déclare Mojeed Adekunle, un habitant du quartier à Anadolu. « Une équipe de secours de l’agence de gestion des urgences de Lagos et d’autres personnes sont sur les lieux », rajoute-t-il. Les efforts de recherche et de secours persistent sur le site de la tragédie même si l’espoir de retrouver des survivants diminue. Les équipes d’urgence redoutent un bilan final encore plus grave. Les détails précis de l’effondrement de la mosquée font l’objet d’une enquête. Des lacunes dans la construction ou l’utilisation de matériaux de qualité inférieure pourraient être responsables.

L’effondrement de la mosquée de Lagos soulève des préoccupations majeures quant à la sécurité des lieux de culte dans le pays. Le gouvernement a ordonné des contrôles plus rigoureux et le renforcement des mesures préventives afin d’éviter de nouvelles catastrophes. Cette tragédie a déclenché une réaction en chaîne au Nigeria et à travers le monde. Des messages de condoléances et de solidarité affluent vers les familles des victimes et des blessés. Les équipes de secours poursuivent leurs efforts et les hommages aux victimes se multiplient. Les autorités ont requis l’ouverture d’une enquête afin d’élucider les causes de cette tragédie et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir toute récidive.

Lire aussi: Mali : une vingtaine de civils tués par des hommes armés

Les écroulements d’édifices sont monnaie courante dans les métropoles nigérianes, particulièrement à Abuja et Lagos. Ce sinistre évoque celui survenu le vendredi 11 août 2023, lors de l’effondrement d’une large section du toit d’une mosquée vieille de deux siècles. Lors de cet incident, sept fidèles avaient trouvé la mort, tandis que vingt-trois autres avaient été gravement blessés. Un évènement qui s’est déroulé alors que des centaines de musulmans étaient rassemblés dans le cadre sacré de la mosquée historique de Zaria, une ville emblématique située dans le nord du Nigeria.

Sonia Feugap