Centre du Nigeria : une quarantaine de personnes tuées dans une attaque

Des tireurs à moto ont envahi le village de Zurak lundi soir, incendiant des maisons et tirant sur les habitants.

 

Le village de Zurak, situé dans la circonscription de Wase, dans l’État du Plateau, a été attaqué lundi soir par des hommes armés à moto. Ils ont brûlé plusieurs maisons et tué une quarantaine de personnes. « Des bandits armés à moto ont envahi le village de Zurak, tirant des coups de feu et incendiant des maisons », a déclaré Musa Ibrahim Ashoms, le commissaire à l’information de l’État du Plateau. « À l’heure actuelle, la mort d’une quarantaine de personnes a été confirmée », a-t-il ajouté. Selon Shafi’i Sambo, le responsable de la jeunesse, au moins 42 personnes ont été tuées lors de l’assaut.

L’État du Plateau, au Nigeria, est connu pour ses importantes réserves de zinc, de plomb et d’étain. À Zurak, les habitants travaillent principalement dans les mines. Les activités minières illégales sont courantes dans cette région, la rendant sujette à des tensions et violences intercommunautaires fréquentes. En raison de la richesse de son sol, plusieurs entreprises nigérianes et étrangères ont investi dans cette localité, située sur la ligne de démarcation entre le nord du Nigeria, majoritairement musulman, et le sud, majoritairement chrétien.

Lire aussi: Nigeria : protestations contre l’augmentation des tarifs de l’électricité

Les conflits entre éleveurs nomades et agriculteurs pastoraux sont souvent à l’origine des violences dans l’État du Plateau. Le changement climatique a contribué à l’augmentation des tensions autour de l’accès aux ressources telles que les terres, l’eau et les minéraux. Cette partie du pays n’est pas la seule à subir des attaques. Le Nord-Ouest et le Centre-Nord sont également terrorisés par des groupes criminels armés qui pillent les villages et organisent des enlèvements contre rançon.

Sonia Feugap avec AFP