Tchad : Allamaye Halina nommé Premier ministre

Le choix de l’ancien ambassadeur du pays en Chine a été annoncé hier, jeudi 23 mai, par le président de la République, Mahamat Idriss Déby Itno.

Dans la soirée de jeudi 23 mai, le président tchadien a nommé Allamaye Halina Premier ministre du Tchad. Le nouveau chef du gouvernement a toujours été proche de la famille Déby. « Monsieur Allamaye Halina est nommé Premier ministre, chef du gouvernement », a déclaré le Secrétaire général de la Présidence, Mahamat Ahmat Alhabo. Halina a servi pendant 13 ans à la tête du protocole de la présidence de la République.

Âgé de 68 ans, il succède à Succès Masra, qui a occupé le poste de janvier à mai 2024. Allamaye Halina est chargé de former son gouvernement dans les plus brefs délais. « Je suis conscient de la lourde responsabilité qui m’est confiée et je tiens à vous assurer de ma détermination sans faille à servir notre nation avec honneur et dignité », a affirmé le nouveau Premier ministre tchadien après sa nomination.

Lire aussi: Vital Kamerhe : comme un sphinx qui renaît de ses cendres

Quelques heures après sa prestation de serment devant le Conseil constitutionnel, le président de la République a donc fait cette annonce inattendue, 48 heures après la démission de Succès Masra. Allamaye Halina n’est pas inconnu au Palais de Toumaï. Il a servi discrètement sous l’ancien président Idriss Déby Itno jusqu’à sa mort en 2021. Lorsque le Conseil Militaire de Transition (CMT) a pris le pouvoir, la confiance lui a été renouvelée, et il a été maintenu à son poste le 16 juin de la même année par un décret du président de la transition.

Presque inconnu du grand public, Allamaye Halina entre désormais dans l’histoire politique du Tchad en devenant le premier chef du gouvernement de la 5ème République. En rappel, le 14 mars 2023, il a été élevé à la Dignité de Grand-Officier de l’Ordre National du Tchad par le président de la transition, le général Mahamat Idriss Déby. Cette décoration lui a été attribuée pour ses loyaux services en tant que Directeur Général du Protocole d’État à la Présidence de la République.

Sonia Feugap