Cameroun/Football : l’imbroglio se poursuit autour des Lions Indomptables

La chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif a décidé de suspendre les nominations de l’encadrement technique des Lions Indomptables effectuées par la Fecafoot.

Dans le cadre du litige qui oppose la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) au ministère des Sports et de l’Education physique concernant le choix du staff technique de la sélection nationale sénior des Lions Indomptables, la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) a rendu sa décision ce mardi 21 mai. Elle a décidé de suspendre les nominations effectuées par Samuel Eto’o, président de la Fecafoot.

Cette résolution fait suite à une requête déposée par l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun (ACFAC) et la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) auprès de la CNOSC. La coalition conteste les nominations des membres du staff technique des Lions Indomptables par le président de la Fecafoot. Le 14 mai dernier, le club FC 2000X Mimboman a saisi la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) pour contester les nominations effectuées par la Fecafoot le 08 mai 2024.

La Fecafoot promet de saisir la FIFA

Dans deux réponses publiées à la suite de cette suspension, le secrétaire général (Sg) de la Fecafoot et son président, Samuel Eto’o menacent. Dans un communiqué, Blaise Djounang fait savoir que l’organisation nationale « se réserve le droit de transmettre à la FIFA ces décisions qui constituent un frein au processus de préparation aux prochains rendez-vous sportifs ».

Lire aussi: Cameroun : la Fecafoot nomme à son tour le staff des Lions Indomptables

Dans une lettre au président de la CNOSC, Samuel Eto’o Fils de son côté estime que « l’action portée devant la CCA est frappée de forclusion en raison du fait qu’elle a été engagée hors délai ». Il rappelle ensuite, comme depuis le début de cette affaire, que « la désignation de l’encadrement technique, administratif et médical de des Sélections Nationales reste et demeure la seule prérogative du comité Exécutif de la Fecafoot ».

Guerre d’interprétation

La réaction du Conseiller technique au ministère des sports ne s’est pas faite attendre. « Tout camerounais sensé, celui qui a encore l’amour de la Patrie, doit appeler à l’union sacrée autour des Lions Indomptables et du staff qui les encadre afin qu’ils puissent travailler dans les meilleures conditions en vue de préparer en toute sérénité et dans l’harmonie, les futures échéances qui interpellent notre sélection nationale », écrit Cyrille Tollo qui estime que cette prise de décision de la CNOSC annule l’exercice des fonctions des membres désignés par la Fecafoot et que la seule équipe valable à l’heure actuelle est celle du Minsep.
Toute chose que réfutent certains observateurs proches de la Fecafoot qui rappellent que sans l’aval du Comité Exécutif, aucun staff ne sera validé.

Malgré la validation de la nomination de Marc Brys comme entraîneur, choix du Minsep, par la Fecafoot, les Lions Indomptables se sont retrouvés avec deux staffs techniques.
Cette décision de la CNOSC intervient alors que Marc Brys s’apprêtait à annoncer la liste définitive des joueurs sélectionnés pour les prochains matchs de l’équipe du Cameroun. A quelques jours du premier match des Lions indomptables pour le compte des qualifications pour la Coupe du monde 2026, l’équipe n’est toujours pas fixée sur son sort.

Sonia Feugap