Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara « choix naturel » du RHDP pour la présidentielle de 2025

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) l’a officiellement désigné pour représenter le parti.

Le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire a déclaré ce lundi 27 mai que le président Alassane Ouattara est son “choix naturel” pour l’élection présidentielle de 2025. Une annonce qui ouvre la voie à quatrième mandat. « C’est notre candidat et c’est la volonté du parti. Nous irons lui demander d’accepter », a déclaré Kobenan Kouassi Adjoumani, le porte-parole du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

L’élection présidentielle est prévue pour octobre 2025. Alassane Ouattara, en fonction depuis 2011, n’a pas encore fait d’annonce officielle concernant sa candidature pour un nouveau mandat qui, s’il était élu, le maintiendrait au pouvoir jusqu’en 2030. « Le meilleur hommage que chaque district et chaque région devra rendre au chef de l’Etat, c’est de lui donner une victoire éclatante à la prochaine présidentielle de 2025 », affirme Gilbert Koné Kafana avant de renchérir : « l’objectif est de gagner au premier tour. Nous nous sommes tous accordés pour dire que ce qui est en jeu, c’est la victoire éclatante du RHDP, la victoire de notre champion, de notre mentor, de notre candidat naturel, de son Excellence M. Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2025 ».

Lire aussi: RDC : le nouveau gouvernement révélé

Le but de cette réunion des hauts cadres du RHDP était de lancer la mobilisation générale en vue de la préparation de l’élection présidentielle. Plus important encore, elle visait à réaffirmer la volonté du parti de voir le président Alassane Ouattara se présenter officiellement comme candidat à sa propre succession.

L’ancien président, aujourd’hui opposant, Laurent Gbagbo, âgé de 78 ans, a été investi par son parti, le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), bien qu’il reste inéligible pour le moment en raison d’une condamnation en 2018 liée à la crise post-électorale de 2010-2011. De son côté, le principal parti d’opposition, le Parti démocratique de la Côte d’Ivoire, n’a pas encore annoncé son candidat, mais il devrait probablement se rallier derrière son président, Tidjane Thiam, âgé de 61 ans.

Sonia Feugap avec AFP